Une machine humaine envahit la Place des arts

La Place des arts a profité de la Nuit Blanche du festival Montréal en lumière pour lancer Locomotive, une animation signée Département qui habillera dorénavant la mosaïque d'écrans de son hall culturel.

Locomotive se veut un jeu de dominos organique qui se met en marche sous l'impulsion de la musique et l'avancement de la lumière. Elle représente des corps en tension, qui veulent à la fois amuser et choquer.

« Nous avons synchronisé une réaction en chaîne tridimensionnelle entre l'image, le son et la lumière. Le but était de déshumaniser les corps tout en faisant sourire, explique Thibaut Duverneix, réalisateur du projet chez Département. De cette façon, le spectateur se sent à la fois mal à l'aise et intrigué. On cherchait à ce que l'oeil du passant ne puisse se détourner de cette machine à la fois complexe et drôle, monstrueuse et sensuelle. »

Cette oeuvre n'est pas la première collaboration entre le studio et la Place des arts. En effet, Département avait réalisé le tableau Le cirque typographique, qui illustrait typographiquement le mandat de la Place de arts en utilisant quatre mots clés - Culture, Découverte, Émergence et Contact -, et les Disciplines artistiques, un extrait de l'installation de 18 minutes illustrant les arts de la scène au coeur de l'espace culturel Georges-Émile-Lapalme. Pour cette dernière installation, le studio avait aussi conçu le design du vinyle Musique pour pas perdus.

Réalisation, montage, postproduction et colorisation : Thibaut Duverneix
Conception : Thibaut Duverneix, Mathieu Léger
Assistance à la mise en scène : Ashlea Watkin
Production : Département
Production déléguée : Antler Films
Production exécutive : Sach Baylin Stern
Production : Josh Usheroff
Direction photo : Christophe Collette
Maquillage : Anicko Bouchard
Direction artistique : Mathieu Léger
Composition de la musique : David Drury
Production de la musique : Christian Olsen, David Drury
Contrebasse : Sage Reynolds